Test : OCZ Vector 256 Go

Le voilà enfin, le SSD intégralement conçu par OCZ ou presque. En tout cas, cette fois-ci, le contrôleur est bel et bien produit en interne, via la filiale Indilinx acquise en mars 2011. Pour quel résultat ? Voyons voir cela...

Cela n'a pas échappé à nos lecteurs qui suivent de près la thématique SSD. En mars 2011, OCZ procédait au rachat d'Indilinx et de ses contrôleurs Barefoot pour disques flash. Forcément, c'est avec une certaine attention que l'on a suivi l'utilisation qu'a fait OCZ de ces contrôleurs, et nous attendions avec impatience les premiers SSD "100% OCZ". Nous pensions les tenir avec les SSD dotés de contrôleurs Indilinx Everest, comme les Octane et Vertex 4, mais il s'est avéré après coup que derrière les Everest 1 et 2 se cachaient en fait des contrôleurs produits par Marvell rebadgés.

En revanche, ce nouveau SSD Vector est bel et bien équipé d'un contrôleur Indilinx conçu par Indilinx et fabriqué par la filiale d'OCZ, baptisé Barefoot 3, qui a aussi bénéficié de l'expertise de PLX racheté en octobre 2011. Sans qu'OCZ n'ait pu nous confirmer ces informations, il se dit que la gravure de ce contrôleur en 65 nm est assurée par le fondeur TSMC, tandis qu'il serait cadencé à 400 MHz et fonctionnerait sous instructions RISC 32 bit. Avec un firmware développé par les ingénieurs d'OCZ, voilà donc un cocktail que le fabricant OCZ (actuellement en difficulté) voulait détonnant pour se relancer sur le marché du stockage sur mémoire flash.

OCZ Vector 256 Go (6)
Consulter la galerie complète (15 photos)

En parlant de flash, évoquons bien sûr les puces de NAND utilisées par OCZ pour ce Vector. Sans trop de surprise, derrière le logo OCZ et la référence apposée sur les 14 modules qui composent ce SSD, nous retrouvons en fait les mêmes puces que celles qui équipent le Vertex 4 de la marque, à savoir de la MLC synchrone gravée en 25 nm par la joint-venture Intel Micron. Lorsque l'on parle de SSD intégralement produit par OCZ, c'est donc en mettant de côté ce paramètre. Ceci étant dit, ces puces mémoire ont déjà montré par le passé leurs bienfaits, et savoir que ce sont les mêmes que celles qui équipes le Vertex 4 est une très bonne chose puisque cela va nous permettre de voir si les optimisations apportées au couple contrôleur / firmware portent leurs fruits.

Notons qu'à l'ouverture de ce SSD qui adopte un format 2,5" et une épaisseur de seulement 7 mm, on découvre un disque de facture très classique, avec des puces mémoire installées de chaque côté du PCB et un contrôleur dont la chaleur est évacuée par la présence d'un simple petit pad thermique. Notons également la présence de deux petites puces de DRAM, mais qui ne font pas office de cache nous assure OCZ. Il s'agit de deux petites puces de DDR3 de 256 Mo chacune, pour une quantité de 512 Mo au total (1 Go pour la version 512 Go). On signalera que côté longévité, OCZ indique que le Vector peut être utilisé sur la base d'une écriture de 20 Go de données par jour pendant 5 ans sans subir la moindre baisse de performances et perte de capacité utile. Le support des technologies TRIM et Idle Time Garbage Collection joue forcément, sans bien sûr omettre le rôle du firmware pour optimiser le fonctionnement du disque. Le Vector consomme selon OCZ 0,9W au repos, et 2,25W en charge.

OCZ Vector 256 Go (1) OCZ Vector 256 Go (14)
La Toolbox OCZ n'est finalement utile qu'au moment de mettre à jour son SSD.
A gauche, une vue de l'achitecture du contrôleur Barefoot 3...

Du côté du packaging, OCZ livre comme à son habitude un bundle compact mais soigné, qui intègre le SSD, la visserie, un adaptateur vers emplacement 3,5" toujours utile pour les vieux boîtiers ou ceux déjà surchargés de disques au format 2,5", sans oublier une licence pour pouvoir utiliser le logiciel Acronis True Image HD qui sera utile pour créer et gérer ses images disques. En revanche, pas de câble SATA à l'intérieur du paquet. Profitons-en d'ailleurs pour conclure cette présentation en rappelant que le SSD exploite une connectique SATA 3 à 6 Gbps. L'ensemble est garanti 5 ans par le constructeur, une précision qui termine d'installer ce produit dans le haut-de-gamme des disques vendus sur le marché grand-public.

Pour ce test, nous avons sélectionné un total de 20 SSD afin de comparer les performances remontées par cet OCZ Vector 256 Go et utilisé notre bécane habituelle sur cette catégorie de produits :

 OCZ Vector 256 Go - Benchmarks - Listing SSD

Configuration de test :


Place aux tests

C'est comme à notre habitude avec Crystal Disk Mark que nous lançons notre série de tests. Ce logiciel permet de juger les performances du disques sur des données incompressibles confirme que l'on a affaire à un modèle très performant avec le Vector. Pour preuve, en séquentiel il remonte des débits de 512 Mo/s en lecture et 506 Mo/s en écriture, se hissant parmi les plus rapides, très proche d'un 840 Pro de Samsung. En aléatoire, on est là encore sur de très bonnes bases, à 432 Mo/s en lecture et surtout 495 Mo/s en écriture, un domaine dans lequel il est le plus rapide de tous. Nous utilisons également CDM comme référentiel côté IOPS, exercice dans lequel le Vector se fait surtout remarquer en lecture avec 90.061 IOPS, plus qu'en écriture où il plafonne à 67.214 IOPS. C'est moins que les 100.000 et 95.000 prônés par OCZ, qui - cependant - réalise ses tests sous IOmeter.

Passé la surprise de voir HD Tune sortir des courbes pas forcément très lisses, mais confirmer d'excellents temps d'accès (0,065 ms en lecture et 0,037 ms en écriture), les courbes ATTO remontées sont très bonnes. Sur des données hautement compressibles, le Vector se comporte bien, atteignant 558 et 534 Mo/s en lecture et écriture séquentielles, et 419 et 514 Mo/s en lecture et écriture aléatoire sur les plus grosses tailles de blocs. Cela fait partie là encore des tous meilleurs disques, à quelques Mo/s seulement. En revanche, sur les petits blocs, comme ceux de 4K, les performances sont un peu moins mirifiques. En séquentiel, le vector brille en lecture et un peu moins en écriture, alors qu'en aléatoire c'est un peu moins bon, mais toujours au-dessus de la moyenne.

OCZ Vector 256 Go - Benchmarks - CDM Lecture OCZ Vector 256 Go - Benchmarks - CDM Ecriture
Consulter tous les résultats de benchmarks

Du côté des tests plus pratiques, comme AS SSD qui simule des tâches précises comme des copies de répertoires, le Vector s'en tire logiquement très bien, venant talonner l'excellent Neutron GTX de Corsair, et dépassant le non moins très bon 840 Pro de Samsung, remontant des débits impressionnants de 348 Mo/s sur la copie d'une image ISO, et 272 Mo/s sur celle d'un jeu. Sur la suite de tests Storage de PCMark 7, le Vector est par contre un peu moins en vue, avec un score global de 4779 points, assez loin du Vertex 4 de la même marque qui reste en tête de cet exercice dans notre comparatif avec 5185 points. En revanche, l'exercice de décompression d'une archive RAR qui sollicite à la fois le disque en lecture et en écriture ne fait pas peur au Vector, qui boucle le test devant tous les autres, avec quelques dizaines de secondes d'avance sur beaucoup de très bons concurrents. Un rang que tendent à confirmer les tests de copie de fichiers, où le Vector est une nouvelle fois au même niveau que les meilleurs.

OCZ Vector 256 Go - Benchmarks - ATTO Courbes
Les débits remontés par le Vector 256 Go sous ATTO à différentes tailles de blocs

OCZ réussit son produit, mais à quel prix ?

Au terme de cette série de tests, il convient de reconnaître les qualités du Vector d'OCZ, qui avec les mêmes puces que le très bon Vertex 4 supplante cet autre SSD OCZ dans bien des domaines. Mieux, il se propose en alternative valable aux meilleurs SSD grand-public passés entre nos mains récemment, comme les 840 Pro de Samsung ou Neutron GTX de Corsair. Surtout que lui aussi est vendu accompagné d'une garantie constructeur de 5 ans. Il convient donc, avec ces paramètres en tête, de comparer les prix de ces différents disques. Mais malheureusement, les premiers référencements préalables à la sortie du Vector par certains marchands en ligne ont très vite disparu. Et s'ils devraient également très vite réapparaître après la levée de NDA, nous ne pouvons nous baser que sur les prix conseillés avancés par OCZ, à savoir 149,99$ pour le modèle de 128 Go, 269,99$ pour le modèle de 256 Go, et 559,99$ pour le modèle de 512 Go.

Pour le modèle de 256 Go testé ici, il faudrait donc se baser sur un tarif de 269,99$. Même en euros, ce sera forcément un peu plus cher que le Vertex 4 que l'on trouve à partir de 180€, et qui est positionné avec un très bon ratio performances / capacité / prix. Logique, le Vector est un SSD plus performant, avec garantie de 5 ans et résolument haut-de-gamme. Il va donc directement se frotter au 840 Pro de Samsung qui est vendu à partir de 233€ sur notre comparateur de prix en 256 Go, ou au Neutron GTX 240 Go de Corsair que l'on trouve à partir de 234€. Comme déjà dit lors des précédents tests de SSD, il est à ce niveau de performances quasi impossible en utilisation classique de départager ces disques. Outre l'attrait que l'on peut avoir pour une marque, les outils qu'elle met à disposition pour gérer son disque, et le strict rapport prix / capacité de stockage, il s'avère que ces produits se valent et - quoi qu'il arrive - ne devraient pas vous décevoir. Et au même titre que les autres excellents SSD de nos comparatifs, le Vector d'OCZ mérite l'attention des amateurs fortunés.

LE VERDICT

Avec son Vector, SSD 100% OCZ (excepté les puces de NAND flash), le fabricant propose un produit performant, assorti d'une garantie étendue et très bien armé pour jouer des coudes avec les tous meilleurs SSD grand-public. Les rachats d'Indilinx et de PLX portent donc leurs fruits, et mènent OCZ au niveau de performances qu'on était en droit d'attendre. Le Vector ne sera certes pas donné, mais il s'avère très véloce. Ça vaut bien un "award", sous réserve que son prix de vente réel soit au même niveau que ceux des Corsair Neutron GTX et Samsung 840 Pro (à vérifier).

Les plus
  • Garantie 5 ans
  • Excellent dans la majorité des tests
Les moins
  • Pas donné...
  • Pas de câble SATA dans la boîte

COMMENTAIRES
Lire le commentaire

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : Hardware, Stockage
Tags : , ,
1 commentaire
EN SAVOIR PLUS
OCZ
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld