USB 3.0 : les performances face à l'USB 2.0 et à l'eSATA !

Après des années de bons et loyaux services, l'Universal Serial Bus en version 2.0 est sur le point de tirer sa révérence. Son successeur pointe enfin le bout de son nez en version 3.0 et après l'USB Full Speed (USB 1.0) et l'USB Hi-Speed (USB 2.0), voici venu le temps de l'USB... SuperSpeed. Tout un programme ! Mais vous allez vite constater que l'USB 3.0 est en effet sacrément rapide...

L’USB  3.0 est enfin là ! Ou plutôt devrions-nous dire SuperSpeed USB 3.0. Cette troisième version de l’Universal Serial Bus promet des performances très élevées par rapport à l’USB 2.0 « Hi-Speed » tout en conservant une compatibilité avec tous les produits USB d’ancienne génération. Sur le papier, l'USB 3.0 offre des performances 10 fois supérieure à l’USB 2.0 avec un débit maximum théorique de 4.8 Gbps contre 480 Mbps pour l’USB 2.0. Pour rappel, l’USB 1.0 proposait un débit de 12 Mbps. Revenons d’ailleurs sur l’histoire de l’USB.

Un peu d'histoire pour commencer...

La norme USB voit le jour en 1996 avec pour objectif principal d’améliorer la connectivité des périphériques avec le PC. A l’époque on se bat encore avec des ports parallèles et des ports séries et ce n’est pas toujours aisé de configurer le tout. A l’origine de la norme USB, on trouve des sociétés comme Compaq, Digital, IBM, Intel, Northern Telecom et Microsoft. Ce dernier lance avec fierté la notion de Plug and Play suite à l’apparition de l’USB qui il est vrai facilite la connexion de divers périphériques sous Windows. En avril 2000 apparaît la norme USB 2.0 mais qui n’est validée qu’à la fin de 2001 par l’USB IF (USB Implementers Forum). Il faudra ensuite attendre novembre 2008 pour que les spécifications de l’USB 3.0 ne soient dévoilées et cette fin d’année 2009 pour que les premiers produits compatibles avec cette troisième révision de l'USB n’apparaissent sur le marché.

Usb-Connecteur

Usb-Connecteur3 Usb-Connecteur4

L'USB 3.0 voit la vie en bleu avec aussi l'apparition de nouveaux connecteurs... toujours compatibles avec les connecteurs USB 2.0.

USB 3.0 : des débits prometteurs !

Cette norme USB 3.0 est donc annoncé pour une vitesse théorique de 4.8 Gbps grâce au bus SuperSpeed. En pratique, les spécifications de l’USB 3.0 estiment qu’il faut tabler sur une vitesse de 3.2 Gbps soit 400 Mo/s. Mais rappelons-nous que l'USB 2.0 promettait 480 Mbps, soit 60 Mo/s alors que la très grande majorité des périphériques USB plafonnent à 30-35 Mo/s. Bref, si notre test donne déjà une idée des performances, seul l'avenir nous dira quel débit maximum on peut espérer.

Cette norme SuperSpeed opère en full duplex et requiert donc 2 paires de 2 fils en plus des deux fils dédiés aux données « non SuperSpeed », entendez par là, en cas de connexion en USB 2.0 ou antérieur. On a également 2 fils pour la terre et l’alimentation, et un nouveau fil qui fait office de bouclier de protection. Il en résulte de nouveaux connecteurs (toujours compatibles avec les connecteurs USB 2.0) pour supporter tous ces fils et un câble plus épais. Certains connecteurs de l’USB 2.0 restent d’application (Standard-A, Standard-B, Micro-B) en termes de forme mais des contacts supplémentaires sont implémentés dans les connecteurs USB 3.0. En bref, la forme de certains connecteurs ne change pas mais de nouveaux contacts font leur apparition. Pour rester dans le domaine du câblage, signalons aussi que l’USB 3.0 supporte une longueur maximale de 3 mètres, du moins si l'on veut conserver le niveau maximal de taux de transfert. Pour rappel, la longueur des normes USB 2.0 et 1.1 étaient dans les mêmes conditions fixée à 5 mètres.

Quatre états de gestion de l’énergie apparaissent afin de réduire entre autres la consommation en activité mais c’est surtout au niveau de la consommation en idle que des progrès sensibles sont à attendre aussi bien au niveau du périphérique que de l’appareil auquel ce dernier est connecté. Pour y parvenir, l’USB 3.0 élimine le besoin en « polling » qui consiste à interroger en permanence le périphérique pour savoir s’il a des informations à transférer ou non. Avec l’USB 3.0, l’hôte demande une fois au périphérique s’il a des données à transférer et si ce dernier répond non, l’hôte ne le demandera plus. C’est au périphérique de communiquer quand il a des données à transférer. Voilà qui sera très profitable pour l’autonomie des ordinateurs portables. A noter toujours dans ce domaine que l’USB 3.0 fournit davantage de courant, ce qui va permettre de recharger plus rapidement les appareils que nous connectons en USB comme les téléphones, les PDA et autres lecteurs MP3. Ainsi un bus correctement configuré peut délivrer 150 mA par unité de charge, soit un total de 900 mA contre seulement 500 pour l’USB 2.0.

Pour plus de détails techniques, nous vous invitons à lire les spécifications officielles de la norme USB 3.0 en suivant ce lien.


Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Stéphane Charpentier
Catégorie : Hardware, Stockage
Tags : , ,
30 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld