MWC 2013 : on a essayé Tactus, la technologie d’écran tactile en relief

En janvier dernier, au CES, Tactus Technology présentait son projet d’écran tactile pouvant se transformer pour recréer des touches physiques. Au MWC 2013, le fondateur de la société nous a fait une démo en tête à tête.

C’est en fin de journée, dans un coin discret du salon, que nous avons rencontré Craig Ciesla, CEO et co-fondateur de Tactus Technology. Nous vous en parlions il y a quelques semaines à l’occasion du CES, très curieux d’en savoir plus sur cette nanotechnologie utilisant les fluides pour faire gonfler une partie bien précise d’un écran tactile.

Tactus2 Tactus1

Rien de magique dans cette prouesse, puisque Tactus fonctionne de manière essentiellement mécanique : un filtre est appliqué sur l’écran d’origine, constitué de circuits sur ses bords qui propage des microfluides sur tout ou partie de la surface. Lorsque l’on fait une action bien particulière sur la tablette ou le smartphone (lancer l’app' SMS, par exemple), ces microfluides gonflent la partie inférieure de l’écran et des bulles apparaissent alors au-dessus de chaque touche du clavier virtuel. Lorsque l’on quitte le clavier, les bulles se rétractent et disparaissent presque instantanément. C’est aussi simple que ça.

Reste à savoir désormais si ça marche réellement et si, plus important, la sensation de frappe est convaincante. Tout d’abord, il faut bien avoir conscience que la technologie est encore en développement et que l’on ne verra pas les premiers appareils l’utilisant avant fin 2013-début 2014. Lors de notre test, nous avons été évidemment bluffés dans un premier temps, devant ces touches qui apparaissent comme par magie. À l’usage, il faut cependant un certain temps d’adaptation pour taper efficacement et la pression assez forte nécessaire pour valider une touche manque encore un peu de naturel.

Craig Ciesla nous a bien assuré qu’il s’agissait là d’une toute première génération et que la précision et la réactivité s’amélioreront très rapidement. À terme, la société entrevoit toutes sortes d’applications, notamment la possibilité de recréer, enfin, des boutons physiques de type « pad » pour les jeux.

Une chose est sûre : quel que soit le succès de Tactus dans les mois à venir, cela fait un bien fou de voir une compagnie travailler sur des interfaces vraiment innovantes, alors que l’édition 2013 du MWC semblait clairement en manquer.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld