Test : Kindle Fire HD

Première tablette conçue et vendue par Amazon, la Kindle Fire HD a beaucoup fait parler d’elle, notamment grâce à son prix attractif et son lien très fort avec le contenu vendu sur le site marchand. La question est maintenant de savoir si elle peut rivaliser avec les meilleures 7 pouces du marché, ou si elle ne s’avère être qu’une liseuse de luxe.

Il y a cinq ans, le site marchand Amazon se lançait dans une drôle d’aventure : celle de convertir ses millions de clients aux livres numériques, en leur proposant un objet au design aussi étrange que son nom : Kindle. Une liseuse en noir et blanc, uniquement dédiée à la consultation de livres, conçue par Amazon lui-même. Un modèle économique audacieux, un pari risqué, mais une réussite indéniable. Rapidement, la Kindle s’est imposée comme LA référence des liseuses numériques tant et si bien que les versions de l’appareil se sont rapidement suivies, un peu plus perfectionnées à chaque fois, jusqu’à atteindre la mutation ultime : la tablette pure et simple. Fidèle à sa politique, Amazon vend cependant la Kindle Fire HD à bas prix et mise beaucoup sur l'achat de contenus par ses utilisateurs pour rentrer dans ses frais. Sur un marché du "7 pouces" plus concurrentiel que jamais, la Fire HD a-t-elle suffisamment d’atouts pour convaincre un autre public que celui des fans de la marque ?

Kindle Fire HD (5) Kindle Fire HD (4) Kindle Fire HD (8) Kindle Fire HD (1)

 Consultez la galerie complète (14 images)

Un peu imposante, mais agréable en main

La première impression que fait la tablette est assez étrange, voire déroutante. Son format est en effet un peu plus large que ses principales concurrentes (Nexus 7 ou Galaxy Tab2 7.0, par exemple), malgré le fait que l’écran soit de taille rigoureusement identique. La faute à des rebords très larges, qui donnent du coup l’impression de ne pas avoir affaire à une tablette au format 16/9. En pratique, ce design très « cadre numérique » est un peu gênant, la prise en main en mode portrait étant du coup moins naturelle. En revanche, la Kindle Fire dégage une belle impression de solidité et de produit bien fini. Les jointures sont extrêmement propres et le revêtement en gomme au dos de l’appareil très agréable au toucher. Le poids la tablette (395 grammes) est quant à lui légèrement supérieur à une Nexus 7 (340 grammes), mais confirme un peu plus cette sensation de solidité. En revanche, on peut critiquer la position des boutons de volume et d’allumage. Situés sur la tranche supérieure de l’appareil et mal intégrés à la tablette, ils sont toujours difficiles à trouver et on doit souvent s’y reprendre à plusieurs fois pour les utiliser correctement. Un détail, certes, mais qui peut devenir agaçant à la longue. 

Kindle Fire HD (9)
La Kindle Fire HD à côté de ses concurrentes : à gauche, la Nexus 7, à droite la Galaxy Tab2 7.0

Globalement, le design, la finition et la prise en main de la Kindle Fire HD sont donc satisfaisants. Passé l’étonnement d’avoir affaire à une tablette un peu plus large que ses concurrents, on apprécie son toucher agréable et sa robustesse. Certes, l’objet manque un peu de finesse, mais on peut le prendre à pleine main sans craindre de l’abimer. Et c’est bien l’essentiel pour une tablette de ce format. 

HDMI et couleurs fidèles : le cinéma lui dit merci

Du côté de la connectique, la Fire HD fait les choses bien et colle parfaitement à sa fonction de lecteur de contenu. En plus des classiques prises Jack 3.5mm et du port mini-USB, on trouve un port micro-HDMI. Du coup, profiter sur grand écran d’une vidéo stockée sur la machine est un jeu d’enfant. Comme sur la Nexus 7, cependant, on regrette l’absence de slot micro-SD et il faut se contenter des 16 ou 32 Go de la mémoire flash.

Kindle Fire HD (6)
Le port HDMI permet de relier facilement la tablette à une écran

Attardons-nous maintenant sur l’écran. Cette version HD de la Kindle Fire se dote d’une dalle IPS capacitive de 7 pouces, affichant une définition de 1280 x 800 pixels. En pratique, notre test a montré des résultats très satisfaisants : l’angle d’inclinaison fait perdre très peu de contraste, la luminosité est très bonne (430 cd/m2, une des meilleures du marché) et les couleurs sont fidèlement reproduites (mieux que sur une Nexus 7, à titre de comparaison). On pourra par contre difficilement lutter contre les reflets et les traces de doigts, mais c’est désormais presque une habitude sur ce genre de tablettes. L’affichage de la machine se situe donc dans le haut du panier des tablettes 7 pouces.

Kindle Fire HD (14)
La Kindle Fire HD (en haut) propose des couleurs plus chaudes que la Nexus 7 (en bas)

Le discours reste le même concernant l’autonomie de l’appareil : équipé d’une batterie de 4400 mAh, il n’a pas à rougir face à la concurrence, bien au contraire. Wifi allumé, vous pouvez utiliser la Fire HD pendant 9h30-10h avant de devoir la charger. La lecture d’une vidéo en 720p videra la machine au bout de 6h47. Un résultat légèrement supérieur à la Nexus 7. En revanche, le temps de recharge est assez long et il faut compter un peu moins de 4 heures pour la regonfler à 100%. Prévoyez de la brancher le soir avant de dormir, donc. Assurément, l’autonomie de la machine est un de ses gros points forts.

Des performances qui vont à l’essentiel

Vendue 199€, la Kindle Fire HD est-elle sacrifiée sur l’autel de la performance par Amazon, pour justifier son petit prix ? Difficile à dire, mais il semble sûre que la machine affiche des performances théoriques en deçà de ses petites camarades. Sur la plupart des benchmarks, la tablette se fait en effet nettement distancer par la Nexus 7 et la Samsung Galaxy Tab II 7 pouces. En pratique, en revanche, l’écart se fait moins sentir. Les applications s’ouvrent rapidement et passer de l’une à l’autre via le carrousel est quasi instantané. Les performances 3D semblent quant à elles au rendez-vous et l’affichage d’un jeu exigeant comme Dead Trigger ne pose aucun souci. Par contre, nous avons constaté une surchauffe assez importante à l’arrière de l’appareil, après quelques heures d’utilisation. Étonnant, pour un produit de cette catégorie.

Test Nexus 7 (9) Kindle Fire HD (15)
Sur AnTuTu Benchmark la Nexus 7 (à gauche) domine largement la Kindle Fire HD (à droite) 

Basé sur un noyau Android 4.0 Ice Cream Sandwich l’OS de la Kindle Fire HD est une sorte de réappropriation des préceptes instaurés par Google, mixés à la sauce Amazon. Le résultat est à mélange de plusieurs inspirations et on ressent également une légère patte Apple dans cette interface, qui joue beaucoup sur les icônes et le contenu proposé par le site marchand. Logique, étant donné la politique de la société. Ainsi, si vous possédez un compte Amazon, vous retrouverez tous vos contenus déjà achetés, directement téléchargeables depuis le cloud. En pratique, la navigation dans cet univers Amazon reste agréable, mais manque régulièrement d’intuitivité. Le fait de ne proposer qu’une poignée de sections accessibles depuis le haut de l’écran (applications, photos, musique, livres, etc.) oblige à faire de nombreux aller-retour, même si la présence du carrousel vient fluidifier tout ça. Accessible depuis la touche « home » le carrousel fait office de gestionnaire multitâche et permet de passer d’une application ouverte à une autre très simplement, mais aussi de fermer les applications précédemment ouvertes.

Play Store, tu nous manques

Malgré la base « androidesque » de l’OS, n’espérez pas en revanche retrouver vos applications issue du Google Play Store, puisque celui-ci est tout simplement absent. Amazon mise en effet sur son propre App Store, qui s’avère cependant bien pourvu, beaucoup d’apps étant communes aux deux systèmes. En revanche, les fans de Google déchanteront face à l’absence de la plupart des services du géant de Mountain View et ce n’est pas le client mail proposé par défaut qui devrait arranger les choses. Assez quelconque du point de vue du design, cette interface pour le courrier a également la mauvaise idée de ne pas regrouper les mails par conversation.

Kindle Fire HD (18) Kindle Fire HD (17)
Les applications du store d'Amazon restent très nombreuses, tant mieux.

Reste la gestion des contenus vendus par Amazon, qui est d’une grande simplicité. Chaque section possède sa propre boutique et acheter un livre ou un morceau de musique est un jeu d’enfant. Concernant la lecture de vidéos, nous avons constaté quelques paradoxes : certaines vidéos en 720p sont correctement lues sur le lecteur vidéo intégré, alors que d’autres (au même format) ne fonctionnent qu’en installant un player alternatif (MX Player ou BS Player, par exemple). Bizarre… Au final, l’OS de la Kindle Fire HD souffre de quelques tares plus ou moins agaçantes, qui démontrent un certain manque d’expérience de la part d’Amazon dans la conception de systèmes d’exploitation mobiles.

 

On touche d’ailleurs là une des grandes particularités de la tablette d’Amazon : elle est clairement taillée pour la lecture de contenu et saura parfaitement satisfaire celui qui l’acquiert avant tout pour lire des livres, écouter de la musique ou regarder des films. En revanche, ses défauts de conception concernant la gestion de mails et, plus globalement, sa gestion de la bureautique et des outils de productivité la condamnent à rester un cran derrière la concurrence. L’absence du Play Store n’aidant pas à améliorer ces tares. Quoi qu’il en soit, la Kindle Fire HD reste une bonne tablette 7 pouces, qui excelle sur de nombreux points, mais manque malgré tout de polyvalence.

LE VERDICT

Avec la Kindle Fire HD, Amazon tente un joli coup sur le marché des tablettes 7 pouces. Si l’objet n’est pas parfait - son OS manque encore de maturité, son format peut dérouter -, il n’en reste pas moins une excellente liseuse de contenus, d’autant plus que l’on peut profiter pleinement du catalogue proposé par le marchand américain.

Les plus
  • Très belle finition
  • Autonomie excellente
  • Le microcosme Amazon…
Les moins
  • … Mais pas le Play Store
  • Boutons mal placés
  • L’OS a encore pas mal de défauts

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
Catégorie : High-Tech, Tablettes
7 commentaires
EN SAVOIR PLUS
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld