Essai : Passer la HP TouchPad sous Android 4.0, une bonne idée ?

Le HP Catalogue de notre TouchPad 32 Go peine à voir arriver de nouvelles applications. CyanogenMod ayant publié une Alpha d'Android 4.0 Ice Cream Sandwich pour cette tablette, nous avons tenté l'expérience. Difficile ? Dangereux ? Réussi ? Faisons le point sur la procédure, ses avantages et ses éventuels inconvénients...

Est-il nécessaire de faire les présentations ? La tablette de chez HP qui tourne sous WebOS, le système d'exploitation racheté à Palm en 2010, a été bradée et les derniers stocks de TouchPad disponibles se sont arrachés. Les caractéristiques techniques de cette dernière sont, pour rappel : un écran tactile de 9,7 pouces d'une définition de 1024 x 768 pixels protégé d'une Gorilla Glass, un processeur Qualcomm SnapDragon APQ8060 cadencé à 1,2 GHz avec 1 Go de RAM, le tout pour un total de 740 grammes. La connectique est par contre limitée à un port USB, et il n'y a aucune trace d'un port carte mémoire, d'une sortie vidéo ou d'un USB-Host. En revanche, les petits haut-parleurs produisent un son plutôt puissant et pas mauvais par rapport aux autres tablettes passées entre nos mains.

hp-touchpadLors de la grande braderie (modèle 16 Go à 99€, 32 Go à 129€), nous avions sauté le pas et réussi à acheter une TouchPad dans l'optique de la passer sous Android dès que le code source aurait été libéré. Depuis la sortie d'Ice Cream Sandwich, la version 4.0 du système d'exploitation Android de chez Google, cela donnait de nouvelles perspectives pour cette tablette et nous comptions sur CyanogenMod pour offrir une solution de migration. Le développement d'une ROM pour cette tablette devenant plus intéressant car Ice Cream Sandwich est prévu pour fonctionner sans bouton physique et la TouchPad n'en compte qu'un seul, celui d'accueil. Enfin, le processeur dual-core qui anime la TouchPad est semble-t-il assez puissant pour faire tourner cette toute nouvelle version de l'OS mobile. Du coup, il n'y avait pas de raison de se priver...

Il convient avant toute chose de remercier la communauté CyanogenMod qui s'active autour de ces travaux de portage, développant de code nécessaire au bon fonctionnement de la tablette d'HP sous Android. Même si HP a tantôt mis des bâtons dans les roues, tantôt aidé la communauté, le développement de la ROM suit son cours et celle-ci se retrouve maintenant en version Alpha 1.0 sous CM 9.0 avec Ice Cream Sandwich. Il faut bien rappeler que si nous avons une tablette fonctionnelle, cette ROM n'est pas exempte de bugs. En effet, tant que le code source ne sera pas définitivement libéré par HP, les développeurs naviguent presque à l'aveugle pour adapter le code source d'Android (notamment les pilotes des composants). Avec le code source d'HP, ceux-ci pourront plus facilement le porter sur cette nouvelle plateforme et donc obtenir de meilleurs résultats.

Passer la TouchPad sous Android 4.0 : risqué, facile, intéressant ?

Android Ice Cream SandwichMême si le système WebOS de HP propose une alternative intéressante à iOS ou Android puisqu'il est vraiment bien fichu (on pense au multitâche dans lequel on navigue par cartes), savoir que le constructeur a globalement abandonné cette plateforme et que les développeurs d'applications la délaisse est problématique. En face, Android dispose d'un atout imparable : son Market. Certains diront que ça ne fait pas tout, et c'est vrai, mais il faut dire que cette nouvelle version 4.0 fonctionne plutôt bien et propose une solution qui devrait prolonger la durée de vie de cette tablette car elle bénéficiera certainement des mises à jour prochaines (si le hardware le permet) par la communauté de CyanogenMod. Alors, qu'a contrario, la tablette de HP sous WebOS ne bouge plus, bien que celle-ci reçoive encore quelques mises à jour correctives. Aucune évolution d'interface, d'ajout de fonctionnalités ou encore de campagnes pour attirer les développeurs d'applications ne sont prévues. C'est pourquoi il est intéressant de se lancer dans l'aventure de la bidouille - sans tournevis pour une fois - pour l'installation d'Android sur sa tablette HP TouchPad...

Après avoir lu pas mal de forums et de sites spécialisés, l'installation est assez simple. Pour résumer, il faut se procurer quelques fichiers comme la ROM dans sa dernière version (également disponible ici), une sorte de kernel de pré-boot pour garder la possibilité de démarrer sous WebOS ou Android (dual-boot) ou encore pour le mode recovery, un patch à appliquer pour le chargement de ce fameux kernel, puis quelques autres fichiers (comme les applications Google et un patch pour ceux-ci) qui sont optionnels et dont nous verrons l'utilité après.

Ensuite, il suffit de démarrer normalement sous WebOS, pas le choix pour le moment, puis, la copie des fichiers se fait par USB. Il faut donc raccorder la tablette à son ordinateur. Une fois que la "clé" HP Touchpad est présente et en ayant au préalable sélectionné sur la tablette le mode USB, il faut créer un dossier exactement nommé "cminstall" (sans les guillemets, bien sûr) et copier les fichiers "update-…zip" et le fichier moboot_0.3.5.zip, le kernel de démarrage pour la sélection du système à charger. On éjecte la clé, on éteint la TouchPad et on débranche le câble USB.

Après ? C'est l'étape la plus compliqué de l'affaire. Car en premier lieu, il faut installer le PDK/SDK de WebOS pour obtenir quelques outils de debug dont un qui sert à modifier le système. Si l'installation du PDK/SDK ne pose pas de problème, la suite doit être suivie scrupuleusement, sous peine de se retrouver avec une tablette qui servira de cale-porte.

L'installation en images avec la reprise des indications précédentes :

Etape 1/ L'installation de HP WebOS SDK où l'on peut se passer des outils de développements. Nous avons juste besoin des lignes de commandes dans ce cas présent.

WebOS_SDK_install_001      WebOS_SDK_install_002

Etape 2/ La copie des fichiers dans les bons répertoires. Les fichiers zip dans la Touchpad et le fichier ACMEInstaller dans le dossier nouvellement créé par l'installateur du SDK de HP.

ACMEInstaller_novacom    contenu_touchpad_installation

Etape 3/ La plus critique, l'installation du dual boot. ATTENTION il faut bien suivre la procédure, sinon c'est la cale-porte ...

Windows_7_cmd         commande_installation_001         commande_installation_002         commande_installation_003

Etape 4/ L'installation de CyanogenMod 9 se déroule en mode automatique, il suffira de redémarrer la tablette plus tard, et après configuration de Ice Cream Sandwich, pour installer les applications Google (le Market entres autres) comme les photos le montrent en sélectionnant les deux fichiers zip "gapps_ics_4.0.3_v11.zip" et "gapps_fixer.zip" dans le bon répertoire de la TouchPad, généralement à la racine du disque en mode recovery.

demarrage_recovery install_zip_from_sdcard choose_zip_from_sdcard install_cm9_touchpad

moboot_demarrage

L'installation en mode texte, parce qu'il faut bien les deux :

Une personne avertie en vaut deux comme on dit...

1. Le contenu du dossier ACMEInstaller doit être intégralement copié dans le dossier "c:Program Files (x86)HP webOSSDKbin" où se trouve d'ailleurs l'application novacom.exe indispensable pour la suite.

2. Ouvrir un terminal "DOS" (ou fenêtre d'invite de commandes) en cliquant sur le bouton "Démarrer" de Windows 7 et en recherchant le mot clé "cmd" (toujours sans les guillemets).

3. Dans la grande fenêtre noire qui vient de s'ouvrir, il faudra taper exactement "cd "c:Program Files (x86)HP webOSSDKbin"" (encore une fois, sans les premiers guillemets, car ceux autour de c:... et bin servent pour la commande) et on valide par la touche entrée.

4. Allumer la TouchPad MAIS avec le bouton Volume Haut appuyé en même temps. Si l'opération s'est bien déroulée, une image avec le symbole USB s'affiche en grand sur toute la taille de l'écran. Si le système WebOS démarre, ce n'est pas bon, il faut recommencer cette étape en éteignant puis en rallumant comme indiqué.

5. Si - et seulement si - le symbole USB est bien présent, alors on passe à l'étape d'injection du code modifié pour autoriser le démarrage sur un kernel différent. Pour ce faire, il faut taper EXACTEMENT ceci "novacom boot mem:// < ACMEInstaller2" (sans les guillemets et lire l'étape d'après avant de valider par la touche "entrée" la commande)

6. En fonction des versions, ACMEIntaller2 peut être appelé ACMEInstaller tout court, à vous de vérifier le contenu du dossier pour taper avec exactitude le bon nom du fichier présent dans le dossier copié initialement en début de procédure.

7. On croise les doigts, l'installation peut prendre jusqu'à cinq minutes et la tablette redémarre toute seule.

8. Normalement, MoBoot doit être affiché pour proposer le démarrage sur le recovery, sur Android ou sur WebOS. Par défaut, au bout de 5 secondes, c'est Android qui est choisi et qui démarre.

Il est bon ce sandwich glacé sur HP TouchPad ?

Android MarketLe premier démarrage prend un peu de temps et l'animation n'est vraiment pas belle, taillée de chaque coté et avec une qualité digne des vieux dessins animés de l'époque Dorothée. En même temps, ce n'est pas trop ce qui est le plus important, mais on se demande si finalement c'était une bonne idée de faire tout ça... Après quelques minutes, un Android apparait finalement, pour nous saluer et nous aider à la configuration de la tablette. Il suffit alors de suivre les instructions à l'écran avec la connexion au réseau WiFi, la connexion au compte Google - indispensable pour le reste - et finir avec quelques astuces sur l'utilisation de la nouvelle version d'Ice Cream sandwich.

Globalement, l'interface est fluide, vraiment fluide, il n'y a pas de saccade ou d'accrochage. L'ouverture d'une page web avec le navigateur intégré se fait rapidement et le défilement des pages est ultra "smooth" comme diraient nos amis anglophones. L'écran tactile reçoit bien les dix doigts, ce qui indique que les pilotes sont déjà pleinement fonctionnels. Enfin, mais nous le savions avant l'installation, l'appareil photo ne fonctionne pas... Malheureusement, il y a une autre absence : le Market !

hp_touchpad_ICS_antutu_screen_tester  hp_touchpad_ICS_appareil_photo  hp_touchpad_ICS_info_tablette  hp_touchpad_ICS_wifi

Comme indiqué plus haut dans la procédure d'installation, il faut installer manuellement les deux paquets contenant les applications Google. Pourquoi ? Pour des raisons de licences de développement, entres autres…

Donc, il faudra passer par la case ClockWorkMod Recovery pour les installer. Rien de plus simple, il faut rester appuyer sur le bouton Power, puis Redémarrer, avant de sélectionner Recovery. La tablette redémarre tranquillement avec le bon paramètre sur MoBoot. Une fois dans CWM Recovery, il faut descendre avec les touches volumes haut ou bas pour aller sur "install zip from sdcard" et on valide la sélection par le bouton central. Il faut ensuite prendre "choose zip from sdcard". Là, il faut retrouver les deux paquets précédemment téléchargés pour "gapps_ics_4.0.3_v11.zip" puis la sélection se fait encore une fois par le bouton central.

demarrage_recovery        install_zip_from_sdcard

L'installation de ce paquet doit être suivie du second qui porte le nom "gapps_fixer.zip", ensuite, il faut redémarrer la tablette proprement en revenant en arrière avec les boutons de volume et les indications à l'écran "+++ Go Back +++" jusqu'à "Reboot Now".

hp_touchpad_market_compatibleNormalement, le Market devrait être présent après la petite minute de démarrage. Il faut, bien entendu, entrer son compte Google puis valider les conditions d'utilisation pour y naviguer et télécharger des applis.

Au passage, le portail de l'Android Market indique la TouchPad par un "Unknown CM_tenderlion" CM pour CynaogenMod et tenderlion pour le nom de code de la TouchPad. Donc, c'est compatible !

Et côté performances ?

Du haut de son Qualcomm APQ 8060, de son Go de RAM et surtout d'une version "full of bugs" d'Android 4.0 comme aime le dire CyanogenMod, cette version Alpha sur TouchPad produit des résultats plus que prometteurs. Pour comparaison, avec anTuTu Benchmark, la tablette donne un score de 5074 points, soit juste quelques points derrière la Galaxy Tab 10.1 et se place même devant la Sony Tablet S, toutes deux équipées d'un processeur Tegra 2. Les fichiers vidéos classiques en résolution standard (DVD) passent sans aucun problème. Quant aux MKV 720p, il se lancent également et sont plutôt fluides, sauf quelques petites saccades dans les scènes d'actions rapides et chargées. Le 1080p, lui, saccade encore pas mal malgré l'utilisation de la version Alpha 1 qui apporte l'accélération matérielle. En revanche, on peut espérer gagner en autonomie en lecture vidéo en confiant le décodage à la partie GPU. A ce titre, il faut savoir que la TouchPad n'est pas une tablette aussi endurante que les modèles les mieux lotis sur ce point. Mais ça reste assez confortable avec en moyenne un peu plus de 5 heures en utilisation courante (un peu de surf, de mail, d'applis et de vidéos).

HP TouchPad - Benchmark anTuTu

En dehors des tests théoriques que sont les benchmarks, on peut dire la TouchPad sous Android 4.0 est fluide dans l'ensemble, notamment dans la navigation Web (Flash mal encodé mis à part... comme d'habitude). Les applications fonctionnent normalement comme sur d'autres tablettes du marché que nous avons pu tester. Par exemple, Angry Birds est totalement jouable sans le moindre problème. Et si certains jeux Gameloft refusent de se lancer, on a aussi pu tester des jeux en 3D qui se sont révélés être parfaitement jouables. On retrouve aussi avec plaisir l'application YouTube super bien intégrée, et l'on peut lancer sans problème les versions HD des vidéos en streaming depuis l'Alpha 1. On note que quelques instabilités subsistent comme le reboot aléatoire de l'ardoise numérique, parfois sans que l'on y touche, ou encore quelques décrochages WiFi.

hp_touchpad_ICS_angry_birds hp_touchpad_ICS_youtube

Au final, que l'on ait acheté sa TouchPad au prix fort (aïe) ou lors de la grande braderie organisée par HP (bien vu !), tenter l'expérience Android 4.0 dessus s'avère être une très bonne idée, même si tout n'est pas encore parfait et que les prochaines versions diffusées par CyanogenMod permettront sans doute d'améliorer les performances, proposer plus de fonctionnalités et accroître la stabilité. Car il faut dire que si WebOS est parfait pour surfer et relever ses mails, son pan applicatif est bien trop restreint, ce qu'un boot sous Android 4.0 corrige immédiatement via le Market bourré d'applis à tout faire. Sans oublier l'accès à tout l'écosystème de Google, qui est un vrai plus. Et comme le reste fonctionne plutôt bien (excepté la prise en charge de la caméra), ça ne gâche rien. D'ailleurs, avec le multi-boot, il n'y a aucune raison de se priver puisque l'on pourra utiliser les deux systèmes à l'envie au simple prix d'un reboot. Les deux systèmes partageant les dossiers de stockage (audio, vidéo, etc.), tout est très simple. Doper l'expérience proposer par la TouchPad vaut bien quelques bidouilles...

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par Denis Leclercq
Catégorie : High-Tech, Tablettes
18 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld