4G et TNT : des perturbations importantes à prévoir...

Les conclusions d'un test portant sur le brouillage des ondes TNT par le réseau 4G ne sont pas bonnes...

logo-tnt_ch-gratuites_MDNous sommes déjà plusieurs fois revenus sur le risque de brouillage de la TNT par le futur réseau mobile 4G qui n'est pas sans inquiéter, et les diffuseurs de la TV Numérique Terrestre, et les opérateurs mobiles qui seront directement mis à contribution financièrement pour régler les problèmes constatés. A ce titre, nous prenons aujourd'hui connaissance de nouvelles avancées, avec les conclusions de l'expérimentation menée dans la ville de Laval. Et les résultats ne sont pas bons, comme le signalent Les Echos. En effet, les perturbations relevées sont "plus importantes que prévu", la quasi-totalité des canaux TNT étant concernés, le rapport prévoit des difficultés "sur tout le territoire national".

Si des inquiétudes persistent quand à la perturbation des signaux GPS, les perturbations sont bel et bien constatées sur les ondes de la TNT, les fréquences de la bande des 800 MHz étant apparemment trop proches pour éviter toutes interférences. "Malgré les moyens mis en œuvre et le travail de trois équipes d'intervention munis d'une cinquantaine de filtres et de réjecteurs, il n'a jamais été possible d'allumer en même temps l'ensemble des émetteurs LTE de concert, et encore moins de venir à bout des interférences générées" explique le rapport qui précise que pour le moment, la seule véritable solution envisagée en cas de problème est une intervention au cas par cas chez les particuliers. Cela implique néanmoins des interventions techniques coûteuses et dont l'efficacité n'est pas garantie à 100% !

Enfin, comme le font remarquer nos confrères de Tom's Hardware, la fin du rapport contient un passage surprenant. On y lit : "Chacun des blocs LTE perturbe à un niveau comparable la réception de la TNT". Ce qui veut donc dire que Bouygues Télécom, qui a obtenu le bloc de fréquences le plus proche des fréquences de la TNT pour un prix bien inférieur à celui offert par ses concurrents Orange et SFR, aurait fait une bonne affaire. Ses concurrents un peu moins... Pour rappel, Bouygues Télécom estimait il y a peu qu'il y avait des risques de brouillage entre TNT et 4G sur environ 20% du territoire, un chiffre qui - selon le gouvernement - était largement surévalué. Aujourd'hui, les autorités sont embarrassées par les conclusions de ce rapport qui tombent, comme par magie, quelques jours après la fin de la procédure d'attribution des fréquences 4G par l'Arcep. Finalement, Free Mobile n'aura peut-être vraiment aucun regret d'avoir vu son offre recalée par le régulateur des télécoms.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Modifié Par
Tags : ,
4 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld