Dangerosité présumée des ondes : l'Agence européenne de l'environnement demande des mesures de précaution

Un petit rappel est émis par l'Environment Agency européenne quant à la nécessité de prendre des précautions face aux ondes mobiles.

Cette semaine, l'Agence européenne pour l'environnement a publié un rapport s'intéressant aux dangers des ondes mobiles. Un sujet sensible sur lequel aucune étude de référence ne peut se vanter d'avoir apporté des conclusions acceptées par tous. Le fait est que si certaines études sont catégoriques sur l'absence de lien de cause à effet concernant l'utilisation d'un mobile et le développement de tumeurs (notamment au cerveau), d'autres rapports sont bien moins rassurants, témoignant de liens de causalité, sans toutefois réussir à qualifier et à quantifier les effets, et donc réussir à dire s'ils sont néfastes ou non.

Dans ses "leçons tardives", l'Environment Agency rappelle donc essentiellement que dans ces conditions, c'est le principe de précaution qui doit s'appliquer, et que des mesures de précaution doivent de ce fait s'appliquer afin de réduire les risques potentiels pour l'Homme dans le cadre de l'utilisation du téléphone portable. Lesquelles ? Préférer l'utilisation d'un kit mains-libres, ne pas s'endormir à proximité de son mobile, éviter de téléphoner en mouvement (ce qui oblige les mobiles à intensifier la recherche de réseau, et augmente l'exposition aux ondes), changer régulièrement d'oreille pendant les conversations... Quelques recommandations basiques, que devraient appliquer dans la mesure du possible tous les usagers selon l'Agence.

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par
4 commentaires
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld