Free Mobile moins avantagé sur les terminaisons d'appels

L'avantage tarifaire accordé à Free Mobile par l'Arcep sera finalement moins long et moins important que prévu.

Free Mobile Logo.PNGAfin de compenser sa taille forcément réduite lors de son entrée sur le marché par rapport aux opérateurs déjà en place, le régulateur des télécoms avait accepté d'accorder à Free Mobile des conditions tarifaires avantageuses sur les terminaisons d'appels. Cependant, la Commission européenne estimait que l'avantage accordé à Free Mobile était trop important, demandant à l'Arcep de trouver une solution sous trois mois.

Un équilibrage difficile à arbitrer puisqu'il faut maintenir une situation concurrentielle équilibrée tout en permettant au nouvel entrant de dégager une marge suffisante pour lui laisser les moyens de continuer à investir dans son réseau, levier de recrutement important. Or c'est en recrutant de nouveaux abonnés qu'un nouvel entrant comme Free Mobile pourra trouver sa place sur le marché et ne plus avoir besoin, à terme, de bénéficier de tarifs de gros avantageux. Il convenait donc pour l'Arcep de répondre aux demandes de la Commission européenne sans casser le cercle vertueux de Free Mobile.

Free Mobile voit son avantage tarifaire fondre

L'Arcep a donc réévalué la situation et, sans remettre en cause le principe d'avantage temporaire accordé aux nouveaux entrants, a modifié le montant de celui-ci et sa durée. Cet avantage devait exister pour Free Mobile jusqu'à fin 2013, il sera finalement stoppé le 30 juin 2013. Quant à son montant, il était initialement fixé à 0,024€ par minute de voix. Or à partir du 1er août 2012 et jusqu'au 31 décembre, Free Mobile ne pourra plus facturer que 0,016€ par minute les terminaisons d'appel vers ses abonnés, alors que ses concurrents sont bloqués sur un tarif fixé à 0,01€ par appel. Et entre le 1er janvier 2013 et le 30 juin, ces tarifs tomberont à 0,011€ pour Free et 0,008€ pour ses concurrents. Enfin, à partir du 1er juillet 2013, tout le monde sera revenu sur un pied d'égalité, à 0,008€ par appel.

Reste une problématique qui n'a pas été tranchée par l'Arcep : les tarifs asymétriques sur les SMS. Free Mobile a facturé 0,0285 par texto sur le premier semestre 2012 et facture 0,0235€ l'acheminement de SMS vers ses abonnés jusqu'à la fin de l'année, alors que dans l'autre sens, le tarif est de 0,01€... Ce qui exaspère les trois opérateurs en place avant l'arrivée de Free. L'Arcep entend statuer rapidement sur la question.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire sur cet article.

Les commentaires sur ce document sont clos.

POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld