Le véritable boum des smartphones non subventionnés

A l'époque du tout subventionné, le prix réel d'un smartphone était plutôt difficile à cerner tant il était masqué par le crédit inclus dans l'abonnement. Mais ça, c'était avant.

gfk_logoL'information n'étonnera sans doute pas grand monde mais c'est un fait maintenant avéré : selon l'institut d'études économiques Gfk, les ventes de smartphones non subventionnés explosent. Pas encore au point de faire vaciller l'ancien modèle (téléphone + abonnement) qui compterait toujours pour 85% des ventes sur le territoire français mais la distribution de terminaux vendus seuls aurait significativement augmenté. 

Rien que pour le troisième trimestre 2012, l'institut note une impressionnante progression sur un panel de distributeurs (Internet, hypermarchés et grandes surfaces spécialisées) : deux smartphones vendus sur trois seraient désormais acquis sans le moindre forfait téléphonique lié. Evidemment, ce sont les produits d'entrée de gamme qui l'emporteraient haut la main, et plus précisément les terminaux vendus pour moins de 150 euros (un tiers des ventes). Cette impressionnante progression est assez logiquement attribuée à l'apparition de nombreuses offres low cost et sans engagement, engendrées par l'arrivée sur le marché d'un certain Free Mobile. 

De leur côté, les smartphones haut de gamme (plus de 400 euros) se maintiendraient à une bonne position, sans que le moindre chiffre soit avancé de ce côté. L'institut conclut en affirmant que "la France est le seul pays d'Europe à connaître un tel bouleversement sur l'univers des télécoms". Pas sûr que cela réjouisse certains constructeurs présents sur le seul marché du haut de gamme. 

Les commentaires sur ce document sont clos.

POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld