Test : Google Nexus 4

Le dernier né des smartphones Google est de retour dans la boutique en ligne après quasiment quatre mois d'absence. Doit-on jeter son dévolu dessus ? Est-ce le smartphone que l'on doit se procurer absolument ? LG signant son premier smartphone Google, il ne fallait pas passer à côté et nous vous livrons un test de ce pure Android...

Sorti en octobre 2012 et disponible en novembre sur le Play Store de Google, le nouveau smartphone Nexus 4 a été longtemps attendu suite à une pénurie d'approvisionnement. Même en interne, Google avait du mal à nous fournir un modèle de test. Pourtant, tout récemment, LG et Google ont réussi à remettre du stock en ligne, et nous avons alors pu nous en procurer un.

Si les mobiles Android sont disponibles en abondance en boutiques, ce smartphone Google est uniquement proposé sur le Play Store. En effet, la firme de Mountain View présente avant tout ce mobile comme une plateforme de développement sans aucune surcouche ou application tierce pré-installée. On pense notamment à HTC avec son environnement Sense ou encore à Samsung avec TouchWiz. Nous sommes donc en face d'un smartphone avec l'expérience « pure » de l'OS Android dans sa version 4.2.1, Jelly Bean. D'ailleurs, pour cette version, LG signe pour la première fois avec Google la production d'un smartphone. Bonne surprise, le niveau de finition est remarquable.

Google Nexus 4 le test (2) Google Nexus 4 le test (3) Google Nexus 4 le test (4) Google Nexus 4 le test (7)
Consulter la galerie complète (24 photos)

Du Google pur jus à la sauce LG

Google Nexus 4 le test (15)Au déballage du Nexus 4 (en version 16 Go pour ce test), on trouve le smartphone tout d'abord. En dessous, le kit piéton, un outil d'extraction du tiroir de la carte micro SIM, le chargeur USB de petite taille et enfin le câble USB vers micro USB qui complètent la boîte. Le smartphone en lui-même est assez léger (139 grammes) et la matière utilisée sur le cadre offre une prise en main solide. L'arrière en verre le rend cependant un peu glissant. Le cerclage en métal gris brillant lui confère le côté classe d'un produit convenablement fini.

En terme de design justement, la face avant du Nexus 4, ou LG Mako pour les intimes, est brillante mais ne prend pas trop les traces de doigts. Aucun bouton ne vient gâcher la vue, le haut-parleur d'écoute en mode téléphone est assez bien dissimulé en haut et l'on notera simplement l'orifice de la webcam de 1,3 million de pixels pour les appels visio ou encore les Hangouts de Google. Sur le côté gauche, les deux boutons liés pour le réglage du volume, à droite le bouton d'allumage sans plus de fioriture. Tous les boutons physiques sur les anciens modèles sont maintenant aux oubliettes puisqu'Android affichera directement les touches de contrôle sur l'interface.

Google Nexus 4 le test (10) Google Nexus 4 le test (11)
Google Nexus 4 le test (13) Google Nexus 4 le test (12)

Sur la tranche du dessus, on trouve la prise casque, et le second micro pour l'annulation du bruit ambiant pendant les conversations. Sur la tranche opposée, la prise micro USB, le micro principal et deux vis pour ouvrir le boîtier. L'arrière est de couleur noir avec des petits points brillants selon l'angle de vue, et est agrémenté du haut-parleur pour organiser une conférence téléphonique d'appoint ainsi que de l'appareil photo de 8 millions de pixels capable de filmer en 1080p à 30 images/seconde, accompagné d'un flash LED.

Un concentré de technologie...

L'allumage du Nexus 4 permet de se rendre compte que la dalle True IPS+ de 4,7 pouces d'une définition de 768 x 1280 pixels (et son verre Gorilla Glass 2 pour la protection) est quasiment collée au bord du mobile à droite et à gauche. Un plus. Ce LG E960, oui un autre nom de code pour ce Nexus 4, est animé par une puce Qualcomm Snapdragon S4 Pro de référence APQ8064 sur quatre coeurs « Krait » cadencés à 1,5 GHz et accompagné de 2 Go de RAM. Le circuit graphique est confié à l'Adreno 320 et la partie radio intégrée propose le support du DC-HSPA, aussi connu sous le nom de Dual Carrier pour atteindre les 42 Mb/s en Download.

Le système Android dans sa version « Pure » est fluide, sans saccade à l'utilisation. Et l'on dira heureusement avec les quatre coeurs à son bord. Si les benchmarks synthétiques remontent des scores tout à fait honorables, les tests réels - en jeu par exemple - se révèlent tout à fait corrects. Par exemple, sous Epic Citadel, notre Nexus 4 tournait à 56.9 fps, un très bon score qui nous conforte pour l'avenir et les prochains jeux mobiles qui sortiront.

En parlant de jeux, on pourrait se demander si cette explosion de puissance ne se fait pas au détriment de l'autonomie. Pour le moment, la batterie de 2100 mAh non amovible nous permet de tenir quasiment deux jours entiers avec trois boîtes email synchronisées, des SMS, quelques appels, de la navigation web, bref une utilisation classique d'un smartphone sans tomber dans l'extrême. Un film en 720p - avec la luminosité au maximum et la 3G activée - permet de tenir 4 heures et 16 minutes avant l'affichage de la première notification de batterie à 10%.

Google Nexus 4 le test photo extérieur non HDR (21) Google Nexus 4 le test photo extérieur HDR (20) Google Nexus 4 le test photo intérieur non HDR (19) Google Nexus 4 le test photo intérieur HDR (18)
Photos avec ou sans HDR...

Côté films justement, on peut dire que l'écran de 318 ppp est de bonne facture. Le réglage de luminosité automatique d'Android a tendance à baisser un peu trop ce paramètre, ne facilitant pas la lecture dans certains endroits. Mais dans le métro par exemple, la lecture d'un livre en epub - avec l'application adéquate - se fait sans peine. Les caractères sont bien définis et ne fatiguent pas. Puisqu'on en est à parler définition, les photos et les vidéos prises avec le capteur de huit millions de pixels sont correctes, bien que, perfectibles en environnement sombre. Dans ce type d'éclairage, le Nexus ne fait pas de miracle et le moutonnement des zones sombres est un peu trop prononcé pour être exploitable ensuite. Le flash crame littéralement les visages, et l'on préfèrera la fonction HDR dans certains cas.

C'est dispo, j'achète ou pas ?

En dehors de ces considérations pratiques, le Nexus 4 s'avère être un bon téléphone pour sa fonction principale. Le deuxième microphone annule correctement les bruits ambiants et l'interlocuteur peut entendre plus clairement la voix. Le kit piéton fourni n'est pas de haute volée, mais peut convenir pour qui n'est pas exigeant sur la restitution sonore - certains ont bien utilisé des écouteurs d'iPod pendant des années (les fous !).

Maintenant que le Play Store peut répondre à la demande, on peut légitimement se demander si ce Nexus 4 est finalement une bonne affaire. Avec le Mobile World Congress (on y sera) qui approche, de nouveaux mobiles vont être annoncés, et la peur de se retrouver avec un téléphone déjà "obsolète" est réelle. Mais la gamme de prix n'est pas la même puisqu'ici nous sommes en possession d'un smartphone haut-de-gamme, qui restera suffisamment puissant pour assurer un moment, et pour un prix attractif. A priori, on peut donc foncer sans trop de craintes. Cependant, nous nous devons de rappeler aux technophiles que la prochaine conférence Google I/O arrive également à grands pas, avec fort probablement la sortie d'un nouveau modèle de téléphone qui accompagnera la nouvelle version d'Android 5.0 Key Lime Pie...

Mais si l'on s'en tient à l'offre actuelle, et si l'on met en face d'autres smartphones disponibles ce Nexus 4, il faut reconnaître une qualité importante au téléphone de LG/Google : son prix est imbattable avec 350€ en 16 Go, face à des mobiles allant de 500 et 700€ dans la même gamme. Face à des smartphones d'entrée de gamme, le Nexus 4 est forcément un peu plus cher, mais la technologie qu'il embarque est tout de même plus complète et performante. Enfin, contrairement aux autres smartphones sous Android, le suivi logiciel étant assuré par Google directement, on peut s'attendre à bénéficier des prochaines mises à jour d'Android sans se poser de question. De fait, même si le prochaine mobile Nexus de Google sera encore plus puissant ou regorgera d'encore plus de technologie, ce Nexus 4 est tout de même assez bien conçu pour durer dans le temps bien - que la limite des 16 Go que l'on ne peut pas étendre par une carte microSD pourra freiner les plus gros consommateurs de contenus multimédias ou d'applications.

LE VERDICT

Le Nexus 4 est juste imbattable sur le rapport qualité/prix. On a en main un smartphone bourré des dernières technologies et connectivités (sauf pour la 4G). La firme coréenne LG est restée sur un design simple, mais efficace. Même si Android 4.2 Jelly Bean souffre encore de quelques bugs et une autonomie perfectible, on lui pardonnera facilement pour le prix que l'on aura déboursé. On notera cependant que si l'on souhaite y installer de nombreuses applications et/ou du contenu multimédias, la version 16 Go s'impose. Dommage que l'on ne puisse pas étendre le stockage avec une carte microSD...

Les plus
  • Finitions
  • Performances
  • Android 4.2 Jelly Bean...
Les moins
  • ... avec quelques bugs
  • Autonomie en lecture vidéo
  • Pas de microSD

Les commentaires sur ce document sont clos.

Publié le Par Denis Leclercq
25 commentaires
EN SAVOIR PLUS
LG
GALERIE D'IMAGES
POUR NOUS SUIVRE...
newsletter

ACTUALITÉS
Macworld
PCWorld